Le Social Selling Index évalue votre activité de social seller.  Il est proposé gratuitement par LinkedIn. Regardez,  vous aussi avez un SSI, c’est ici SSI LinkedIn.  

Sur une base de 100 il évalue quatre critères :

  • Construire votre marque professionnelle
  • Trouver les bonnes personnes
  • Échanger des informations
  • Établir des relations.

LinkedIn ne communique pas sur comment son algorithme traite cet index. Dans la mesure où, LinkedIn ne peut pas évaluer la qualité des données et des interactions, mais uniquement se basé sur les quantités voici selon moi quelques-uns des éléments qui entrent en jeu.

 

Votre marque professionnelle

Ce premier élément, consiste à analyser votre profil: à quel degré l’avez complété, le nombre de rubriques, de recommandations que vous recevez, les contenus que vous avez publiés génèrent-ils de l’engagement , le nombre d’abonnés acquis, les données liées à vos contacts, les demandes de connexion, etc.

Complétez toutes les rubriques de votre profil. Proposez à vos connexions de vous recommander. Développez votre réseau. Obtenez le maximum d’engagement sur vos publications.

 

Trouver les bonnes personnes

Ici LinkedIn doit prendre en compte, le nombre de relations, d’invitations envoyées, le taux d’acceptation de vos demandes de connexion. Il doit aussi intégrer les données relatives à votre utilisation du moteur de recherche, etc.

Écrivez un message personnalisé quand vous envoyés une invitation.  Essayez d’obtenir un maximum de vos invitations acceptées. Utilisez le moteur de recherche de LinkedIn pour trouver des personnes et se connecter.

 

Échanger des informations

Pour ce point LinkedIn doit analyser les partages, les mentions j’aime, les commentaires et les repartages que vous faîtes. Les messages que vous envoyez, le taux de réponse, les groupes dont vous faites partie ou l’engagement généré par vos publications.

Les messages reçus et envoyés, les inmails, travaillez l’engagement pour vos publications. Interagissez aimez, partagez, commentez. Participez dans les groupes, publiez régulièrement, faites de la curation.

  

Établir des relations

Dans ce dernier facteur, LinkedIn va certainement se baser sur le nombre de connexions, les interactions, les recherches de personne, Les inmail répondus, des invitations à des contacts de deuxième niveau.

Faite vous un profil pour (se) vendre afin que les gens qui visite votre profil après avoir reçu une invitation cliques sur accepter. Envoyez et surtout échangez avec des inmails. Souhaitez les anniversaires, félicitez pour les changements de poste. Interagissez avec vos connexions. 

Maintenant, vous en savez un peu plus sur le SSI, vous pouvez travailler à améliorer votre score.

Attention toutefois, le SSI n’est pas une fin en soi. Il est utile et j’y reviendrais en fin d’article, mais il souffre également de certains défauts. Le premier est capital, il ne prend pas en compte ce qui donne du sens à une action commercial, l’OBJECTIF que vous poursuivez. D’autres éléments font du SSI un index qui est mesuré sur la quantité d’activités sur LinkedIn et non sur la qualité de celle-ci. Quelques autres défauts :

  • Pour le calcul de l’index, LinkedIn ne peut pas évaluer la pertinence des informations alors elle se base sur la complétion des différentes rubriques.
  • Le SSI prend en compte le nombre de publications, mais il faudrait prendre en compte leur adéquation avec la cible (Persona vs SPAM).
  • Seule l’activité commerciale faite sur LinkedIn est évaluée pour cet index. En b2b être actif sur LinkedIn ne suffit pas à faire un bon vendeur.

Des défauts oui, alors pourquoi cet indicateur reste-t-il à mes yeux une très bonne idée ?

Il permet de se faire une bonne idée de l’utilisation qui est faite de la plateforme. Un commercial qui a une activité sur LinkedIn devrait avoir un indice supérieur à 70%. Il ne s’agit pas de dire ici que 70 est une utilisation efficace du réseau c’est d’ailleurs plutôt l’inverse qui est vrai. Un indice inférieur à 70 indique une utilisation pauvre et c’est justement là que cet index est utile. Le SSI permet une prise de conscience objective. Un score inférieur à nos 70% devrait alerter le commercial ou son manager. Il conduit à envisager des pistes d’optimisation.

L’index n’est pas une mesure objective sur la capacité ou non d’un commercial de faire du social selling. Un plus grand SSI ne garantit pas plus de ventes.  Si vous utilisez bien LinkedIn, vous aurez des ventes et un plus grand SSI.

L’index ne vous est d’aucune utilité pour mesurer votre performance, il peut néanmoins représenter un vrai plus pour dessiner des pistes d’amélioration.

 

Le Social Selling Index évalue votre activité de social seller.  Il est proposé gratuitement par LinkedIn. Pour regarder votre SSI actuel, c’est ici SSI LinkedIn.  

Sur une base de 100 il évalue quatre critères :

  • Construire votre marque professionnelle
  • Trouver les bonnes personnes
  • Échanger des informations
  • Établir des relations.

LinkedIn ne communique pas sur comment son algorithme traite cet index. Dans la mesure où, LinkedIn ne peut pas évaluer la qualité des données et des interactions, mais uniquement se basé sur les quantités voici selon moi quelques-uns des éléments qui entrent en jeu.

 

Votre marque professionnelle

Ce premier élément, consiste à analyser votre profil: à quel degré l’avez complété, le nombre de rubriques, de recommandations que vous recevez, les contenus que vous avez publiés génèrent-ils de l’engagement , le nombre d’abonnés acquis, les données liées à vos contacts, les demandes de connexion, etc.

Complétez toutes les rubriques de votre profil. Proposez à vos connexions de vous recommander. Développez votre réseau. Obtenez le maximum d’engagement sur vos publications.

 

Trouver les bonnes personnes

Ici LinkedIn doit prendre en compte, le nombre de relations, d’invitations envoyées, le taux d’acceptation de vos demandes de connexion. Il doit aussi intégrer les données relatives à votre utilisation du moteur de recherche, etc.

Écrivez un message personnalisé quand vous envoyés une invitation.  Essayez d’obtenir un maximum de vos invitations acceptées. Utilisez le moteur de recherche de LinkedIn pour trouver des personnes et se connecter.

 

 

LinkedIn 7 erreurs à éviter

Échanger des informations

Pour ce point LinkedIn doit analyser les partages, les mentions j’aime, les commentaires et les repartages que vous faîtes. Les messages que vous envoyez, le taux de réponse, les groupes dont vous faites partie ou l’engagement généré par vos publications.

Les messages reçus et envoyés, les inmails, travaillez l’engagement pour vos publications. Interagissez aimez, partagez, commentez. Participez dans les groupes, publiez régulièrement, faites de la curation.

 

Établir des relations

Dans ce dernier facteur, LinkedIn va certainement se baser sur le nombre de connexions, les interactions, les recherches de personne, Les inmail répondus, des invitations à des contacts de deuxième niveau.

Faite vous un profil pour (se) vendre afin que les gens qui visite votre profil après avoir reçu une invitation cliques sur accepter. Envoyez et surtout échangez avec des inmails. Souhaitez les anniversaires, félicitez pour les changements de poste. Interagissez avec vos connexions. 

 

Maintenant, vous en savez un peu plus sur le SSI, vous pouvez travailler à améliorer votre score.

 

Attention toutefois, le SSI n’est pas une fin en soi. Il est utile et j’y reviendrais en fin d’article, mais il souffre également de certains défauts. Le premier est capital, il ne prend pas en compte ce qui donne du sens à une action commercial, l’OBJECTIF que vous poursuivez. D’autres éléments font du SSI un index qui est mesuré sur la quantité d’activités sur LinkedIn et non sur la qualité de celle-ci. Quelques autres défauts :

  • Pour le calcul de l’index, LinkedIn ne peut pas évaluer la pertinence des informations alors elle se base sur la complétion des différentes rubriques.
  • Le SSI prend en compte le nombre de publications, mais il faudrait prendre en compte leur adéquation avec la cible (Persona vs SPAM).
  • Seule l’activité commerciale faite sur LinkedIn est évaluée pour cet index. En b2b être actif sur LinkedIn ne suffit pas à faire un bon vendeur.

Des défauts oui, alors pourquoi cet indicateur reste-t-il à mes yeux une très bonne idée ?

Il permet de se faire une bonne idée de l’utilisation qui est faite de la plateforme. Un commercial qui a une activité sur LinkedIn devrait avoir un indice supérieur à 70%. Il ne s’agit pas de dire ici que 70 est une utilisation efficace du réseau c’est d’ailleurs plutôt l’inverse qui est vrai. Un indice inférieur à 70 indique une utilisation pauvre et c’est justement là que cet index est utile. Le SSI permet une prise de conscience objective. Un score inférieur à nos 70% devrait alerter le commercial ou son manager. Il conduit à envisager des pistes d’optimisation.

L’index n’est pas une mesure objective sur la capacité ou non d’un commercial de faire du social selling. Un plus grand SSI ne garantit pas plus de ventes.  Si vous utilisez bien LinkedIn, vous aurez des ventes et un plus grand SSI.

L’index ne vous est d’aucune utilité pour mesurer votre performance, il peut néanmoins représenter un vrai plus pour dessiner des pistes d’amélioration.